Comment notre peau nous habille-elle ?

04 janvier 2018

La peau est l’organe qui nous habille, formant autour du corps un bouclier protecteur et ultra-connecté au monde qui l’entoure. Bien plus qu’une simple barrière, elle révèle aussi notre âge, notre identité et notre état de santé.
Elle est la première caractéristique visible de l’individu. Noire ou blanche, ridée ou liftée, bronzée ou boutonneuse, tatouée ou balafrée, la peau dévoile l’âge, les origines ethniques, voire sociales, et distille des indices sur le parcours de vie, ses étapes et ses accidents. La peau est un mille-feuilles minutieusement organisé sur plusieurs millimètres de profondeur pour offrir au corps un bouclier en première ligne contre les agressions extérieures. Elle est donc un véritable organe, un ensemble de tissus assurant une fonction physiologique. Seul organe vital visible à l’œil nu, elle est aussi le siège des perceptions sensorielles du toucher.
Différentes cellules la composent, chacune étant dotée de compétences spécifiques. La kératine assure à la peau son imperméabilité. Ces cellules nous évitent donc à la fois de nous dissoudre sous la pluie et de perdre l’eau qui nous compose. 
Première barrière immunitaire de l’organisme, la peau dispose des cellules de Langerhans qui se chargent de neutraliser l’intrus.
Le derme assure la fermeté et la tonicité nécessaire. Les fibres de collagène garantissent la résistance de la peau tandis que les fibres d’élastine lui confèrent des propriétés élastiques. Elles seront les premières victimes de l’âge.
L’hypoderme constitue la couche graisseuse située à la base de la peau. Ce matelas d’adipocytes, plus ou moins épais selon les personnes et les zones corporelles, définit les formes de la silhouette. Il joue le rôle d’un isolant thermique passif, contribuant à la thermorégulation du corps.

 Par Dr Najib Lahlou, Allergologue 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article